Eglises des relais

CAUNA Église Saint Barthélémy

En 1569, l’église paroissiale Saint-Barthélemy, situé au milieu du cimetière, est dévastée et incendiée par les troupes protestantes, il ne reste qu’un mur. En 1804, l’église est démolie et en 1822 lui est substituée en tant qu’église paroissiale la chapelle des barons de Cauna du  XVème siècle avec transfert du patronage de Saint Barthélémy.

En 1856, le chevet plat de l’église, prolongé d’une sacristie, est remplacé par un chœur en hémicycle flanquée de deux sacristies. L’ameublement et le décor de l’église sont entièrement renouvelés, le clocher-tour est substitué au clocher-mur. En 1857, trois verrières inspirées des vitreries gothiques du début du  XIIIème siècle sont installées.

Entre 1936 et 1952, sont posés les verrières représentant : Annonciation, Épiphanie, Crucifixion Apparition à Ste Marie Madeleine, Atelier de Nazareth, Baptême de Jésus par St Jean Baptiste, Bon Pasteur et la brebis égarée sur ses épaules, Christ et l’hostie.

Sur les murs gauche et droit du chœur, deux inscriptions tirées de l’Évangile de Saint Mathieu et de Saint Jean qui ont remplacé des peinture murales décoratives de la fin du XIXème siècle :

  • Mur gauche – Matthieu chap 25 verset 40 :
    « Tout Ce Que Vous Avez Fait / Au Moindre De Mes Frères / C’est A Moi Que Vous L’Avez Fait ».
  • Mur droit – Jean chap 13 verset 34 :
    « Mon Commandement A Moi / C’est Que / Vous Vous Aimiez Les Uns Les autres / Comme Je Vous Ai Aimés ».

L’église de Cauna conserve deux reliquaires en chêne entièrement dorés, non documentés de la première moitié du XIXème siècle, l’un de saint Barthélemy et l’autre de Sainte Pétronille, sainte « des catacombes ».

L’Orgue de série de la maison Aristide Cavaillé-Coll construit vers 1860, offert par le Baron de Cauna est installé dans l’église par Gauziede, élève de Cavaillé-Coll. Le buffet en bois ciré composé d’une plate face de 15 tuyaux en étain est encadrée par deux tourelles de cinq tuyaux chacune. Les tourelles se terminent par des culots ouvragés. Le Clavier manuel comporte 54 notes et un pédalier en tirasse de 20 notes.


Les villages

CAUNA

Cauna est un site préhistorique. Les habitants s’appellent  Caunaquois et  Caunaquoises. La famille de Cauna, mentionnée dès 1203, est l’une des plus prestigieuses de la région. Aujourd’hui cette commune compte 450 âmes en 2019*. L’église paroissiale est placée sous la protection de Saint Barthélemy. * source INSEE

21.06.2022 Lire
Flash infos

Modification planning des messes

La messe du samedi 25 juin à l’Abbatiale, annoncée initialement sur le planning publié sur le site et Clarté, est supprimée en raison des fêtes. Cette modification a été portée sur le planning des messes disponible sur le site.

30.05.2022 Lire
Eglises des relais

FARGUES Église Saint Martin

La chapelle seigneuriale du château de Morlan serait devenue l’église du village. Cette chapelle seigneuriale a connu des remaniements successifs dont en 1736, l’érection d’un nouveau clocher, l’adjonction d’une chapelle formant bas-côté dans laquelle il est percé une fenêtre en 1838, puis un porche à la base du clocher. Les éléments sculptés du tabernacle (porte, […]

30.05.2022 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Flash infos

Modification planning des messes

La messe du samedi 25 juin à l’Abbatiale, annoncée initialement sur le planning publié sur le site et Clarté, est supprimée en raison des fêtes. Cette modification a été portée sur le planning des messes disponible sur le site.

30.05.2022 Lire
Les villages

FARGUES

Fargues du mot latin Fabrica, « atelier d’artisan » a principalement désigné les forges, présentes à Fargues de l’époque romaine à la fin du Moyen-âge. La chapelle seigneuriale du château de Morlan serait devenue l’église du village. Aujourd’hui cette commune compte 324 âmes en 2019*. L’église paroissiale est placée sous la protection de Sainte Martin. En savoir plus […]

28.05.2022 Lire
Les villages

COUDURES

Fondé en 1305 par le sire de Lescuns, le bourg de Coudures, du latin Cultura (Cultures), est une bastide longitudinale, « en arête de poisson », construite sur une colline. En 1790, les quartiers d’Ancos et de Cantiran, faisant partie du territoire de la paroisse catholique Saint Martin de Coudures, sont adjoints au territoire civil de la […]

16.05.2022 Lire

Rechercher un horaire de messe Rechercher